Une prière du soir…

Publié le par François Champel

 

Cette prière fait suite à la présentation qui en a été faite dans l’article d’hier.   (Rappel : il ne faut pas la voir comme un texte stable, mais comme un simple canevas… à adapter éventuellement en fonction des désirs de chacun…)

Les paries écrites ci-après en  caractères italiques correspondent aux passages qui reprennent les prières classiques de l’Eglise…

¤

Au nom du Père, du Fils, et du Saint Esprit.

Dieu viens à mon aide ! Seigneur à notre secours !

Jésus, vrai Dieu, vrai homme, par ton incarnation, par ton enseignement, par ta vie, par ta libre acceptation de ta crucifixion (si horriblement douloureuse et humiliante pour Toi qui est Dieu !), par ta mort et ta résurrection, par ta présence continue sous la forme du pain et du vin, offerte aux chrétiens à chaque messe,    tu es le Sauveur des hommes - de tous les hommes.          Tu es « la Voie, la Vérité,     et la Vie ! »,                           Nous croyons en toi, nous t’adorons, nous voulons te suivre et t’aimer…      mais, tu le sais (!), nous sommes faibles et pécheurs        Vient au secours de notre faiblesse !

Nous conformant à tes recommandations, nous nous adressons à ton Père et à l’Esprit Saint :

« Notre Père,      qui est aux cieux,            que ton No souffrance m soit sanctifié,    que ton règne vienne,                que ta Volonté soit faite     sur la terre comme au Ciel ;                    donne-nous  aujourd’hui notre pain de ce jour,          pardonne-nous nos offenses - comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés… -        ne nous laisse pas entrer dans la tentation,      mais délivre-nous du Mal ! «   

Esprit-Saint, nous te prions avec confiance de la part de Jésus : « éclaire nos intelligences, réchauffe nos cœurs, affermis notre détermination - qui est bien faible ! –        Fais qu’à notre échelle (!) nous voyons le monde –, la vie, les autres   - et nous-même ! – comme, toi-même, tu les vois… ( !)          Donne-nous la foi, la fidélité, l’humilité, une très grande confiance en Dieu                   et le souci des autres !

Nous prions pour tous les hommes, pour nos enfants, nos petits-enfants, pour les personnes de notre entourage qui en ont le plus besoin […],         pour tous les hommes qui souffrent de par le monde     - notamment pour ceux qui sont victimes de la torture et des persécutions […]         pour ceux qui ne te connaissent pas,          pour ceux qui te persécutent         pour les grands responsables de la société     (en particulier pour le pape, les évêques, les prêtres - et les chrétiens conscients de leur responsabilité…)

Nous te demandons pardon pour nos péchés           et nous te remercierons pour le don incroyable, gratuit, magnifique de la vie que tu nous donnes. Fais que nous nous en montrions capables dans les jours de joie et dans les jours de peine (et même parfois peut-être dans les jours de très grande  souffrance.

Rendons gloire au Père tout-puissant, à son fils Jésus-Christ, à l’Esprit qui habite en nos cœurs, pour les siècles des siècles. Amen ».

¤

Si telle est Ta volonté, donne-nous, ainsi qu’à tous ceux que nous aimons […] ce bien si précieux de la vie, de la santé du corps, de l’esprit et de l’âme                         Et à tous les hommes : la PAIX !       

¤

Nous nous adressons maintenant à la mère de Jésus, à notre  mère, à notre avocate, - toujours présente dans le Ciel auprès du Christ :

« je te salue Marie, comblée de grâce, le Seigneur est avec Toi, tu es bénie entre toutes les femmes     et Jésus, ton enfant, est béni.          Sainte Marie, mère de Dieu, prie pour nous, maintenant       et à l’heure de notre mort.         Amen »

¤

Remarques :

  • Si quelques-unes viennent à lire ces lignes, les personnes qui connaissent très peu la religion remarqueront sans doute que les chrétiens tutoient Dieu ! C’est que, pour eux, celui qui est infiniment plus haut que nous, est encore davantage celui qui est le plus proche de nous… (ce qui fait d’ailleurs que la prière est d’abord et avant tout une affaire d’intimité entre deux personnes proches l’une de l’autre…)
  • Cette prière est d’une apparence très rationnelle… Aussi est-elle très loin d’être la plus belle qui soit ! (D’autres, au contraire, évoquent plutôt une œuvre politique - qui peut être sublime…). C’est une prière ordinaire… comme on peut en faire tous les jours… qui, bien plus qu’un élan spontané, traduit surtout, la soumission, la volonté, la fidélité de celui qui la pratique  (en même temps que sa foi en la réponse e favorable de Dieu, qui - lui aussi est fidèle – et et infiniment plus que nous !) Ce n’est pas la prière d’un mystique… c’est seulement, au delà des demande formulées,  celle d’un pauvre chrétien très ordinaire - comme nous le sommes tous…
  • Quel  peut être l’effet de cette prière ? C’est à chacun de croire ce qu’il veut… (ou ce qu’il peut…) Par contre, ce qui est certain, c’est que cette prière ne constitue pas un procédé magique…  Pour nous, chrétiens, nous croyons que Dieu -  qui nous aime  - l’écoute toujours       et qu’il nous donne sa grâce (qui n’est pas toujours celle que nous attendons… mais celle que, dans sa connaissance infiniment supérieure à la nôtre, il juge la plus conforme à nos intérêts véritables…)
  • Le prochain article ne sera pas une prière… car, si la prière est la source de tout, elle n’est pas tout… elle n’est pas la belle rivière qui s’écoule  au milieu de tous les paysages variés qui, par  elle, attendent d’être fécondés… )

A bientôt !

 

Puisque la prière est un chemin... (et plus que cela : LA VOIE !)

Puisque la prière est un chemin... (et plus que cela : LA VOIE !)

Publié dans Religion, Prière, Catholicisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article