Article publié depuis Overblog et Facebook et Twitter

Publié le par François Champel

Mon Dieu, sans Toi…    (pour Vovevi)

Mon Dieu, sans Toi, nous ne sommes rien ; sans toi, nous n’existerions même pas ;

Sans Toi, nous sommes même moins que rien… car, sans Toi, nous sommes capables d’être indifférents,  cruels et de faire le Mal, beaucoup de mal…

Sans Toi, notre intelligence est stérile et fausse, porteuse d’immenses erreurs…

Sans Toi, nos actes et nos comportements – même les plus généreux en apparence - sont toujours imprégnés d’égocentrisme,

                               d’un égocentrisme qui rend souvent illusoires nos actions les mieux intentionnées…

¤

                                Car, éloignés de Toi, nous sommes coupés de la source de lucidité et de générosité que tu as placée en nous au moment où tu nous as créé…

                               Mais si nous savons  accepter – et demander  -  la grâce que tu nous prodigues avec abondance, tout change : nous devenons alors capables de faire le Bien…

                                  et de connaître  la sérénité et la joie…

                               (Et même, lorsqu’on ne peut faire autrement, de nous y maintenir au milieu de difficultés parfois extrêmes …)                       

¤

Sans Toi, nous sommes comme des orphelins ; mais, avec Toi, nous entrons dans la joie - et la créativité!- de l’enfance…

                                                                                                              Mon Dieu nous te remercions ! Et nous te louons !

Remarque d’importance essentielle : cette prière est celle d’un chrétien ; mais ce serait une grossière erreur de déduire du texte de cette prière qu’un incroyant ne peut faire le bien ! Car, qu’on le reconnaisse, qu’on l’ignore, ou qu’on le nie, Dieu est présent dans tous les hommes, croyants et incroyants… La différence - pas essentielle, mais cependant importante - c’est que la prière de demande d’un croyant (pour lui-même ou pour d’autres personnes -  là encore, croyantes ou un croyantes…) rend Dieu plus proche de nous et, par là, plus à même de nous procurer une aide plus abondante… Par contre, Dieu qui est infiniment respectueux de la liberté des hommes, ne saurait aller contre leur volonté (en particulier celle de ne pas le voir intervenir dans leur vie…)

Publié dans Religion, Prière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article