A propos de la publication de prières…

Publié le par François Champel

Comme j’ai déjà commencé à le faire (sans avoir encore rien publié),  je vais écrire dans mes articles les textes de quelques-unes de mes prières personnelles… Mais je le fais avec un certain scrupule…

D’abord, je ne voudrais pas que ce choix – certes bien intentionné - résulte d’un manque de discrétion  critiquable… (« critiquable » : aux yeux de Dieu, car c’est pour moi auprès de Lui  que réside le véritable critère digne d’être pris en considération). Cependant, à tort ou à raison, je passe outre à ce doute, car en toute sincérité je ne pense pas qu’il soit fondé… (Je le crois d’autant moins que ce qui peut en l’occurrence constituer l’erreur ou la faute, ce n’est pas l’action elle-même, mais les sentiments qui lui sont associés…)

Surtout, désireux de donner aux incroyants une idée de ce que peut être la prière d’un chrétien (et, aux croyants, de proposer un texte dont ils pourraient s’inspirer – ou le critiquer !), je ne voudrais pas donner en réalité un mauvais exemple de ce qu’est ou devrait être la prière d’un chrétien …

Afin d’éviter ce risque, je préviens les lecteurs, que mes prières, très loin d’être parfaites, sont celles du « bâtard » que je suis (celui  dont j’ai parlé dans un précédent article  (voir    vovevi.over-blog.com/ 2017/10/suis-je-un-bon-chretien.html)

Si  je me vantais pour la valeur supposée de mes prières, je ferais une belle erreur (d’abord je crois avoir appris que ce n’est pas très bien de se vanter ! mais surtout, ce serait donner une valeur à des mots, alors que, par eux-mêmes, ils n’en  ont aucune… Chacun peut juger de la valeur du texte lui-même,  mais personne - y compris moi-même – ne peut porter un jugement sur la valeur de ma prière personnelle au moment où je la fais… Dieu seul est capable d’en juger !

De même, mais pour d’autres raisons, un incroyant ne peut juger de la valeur de cette prière, car, n’ayant pas pratiqué lui-même l’oraison, il ne peut connaître la réalité cachée derrière les mots… Par contre, en raison de sa nature  d’être humain (l’homme naturel est religieux…), il peut se trouver impressionné dans un sens… ou dans l’autre… Etre aussi de raison et de liberté, Il peut alors se demander si son impression vient de lui-même… ou s’il serait concevable qu’elle puisse venir d’un  Dieu lui-même, auquel ils ne croient pas ( auquel il croira peut-être un jour plus ou moins proche ou lointain - peut-être quelques jours avant sa mort ou au moment même du grand passage…)

Ayant ainsi analysé la question, je décide de continuer de publier les prières qui -  à tort ou à raison - me semblent pouvoir éventuellement être utiles à quelques personnes...

Pour quelques-uns, leur ensemble pourrait même peut-être constituer une sorte d’initiation élémentaire… dont ils feraient ce que bon leur semble… (soit pour s’engager dans une recherche plus poussée… soit pour laisser là une question qui ne les intéresse pas outre mesure…)

Ceci dit je reste ouvert aux avis que l’on tel ou tel pourrait me donner

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article